Engagement citoyen

En ce qui concerne la mise en œuvre progressive de la vision d’une société civile européenne démocratique, notre attention s’est portée de manière renforcée sur les jeunes qui s’engagent socialement de différentes façons comme volontaires.

Dans nos séminaires, nous offrons aux participants des pistes de réflexion et des possibilités pour appréhender leur engagement volontaire comme champ d’apprentissage pour le développement et le renforcement de la société civile, pour qu’ils développent eux-mêmes des compétences citoyennes nécessaires et utiles, et les implémentent dans un contexte socio-politique concret.

Par ailleurs, nous organisons en coopération avec l’association de droit allemand ijgd (Internationale Jugendgemeinschaftsdienste) des séminaires nationaux et également franco-allemands avec des jeunes effectuant un volontariat, durant lesquels la comparaison des conditions pour un engagement en faveur de la société civile dans les deux pays est thématisée. La comparaison interculturelle offre un espace pour un échange d’expériences ainsi qu’une opportunité pour débattre de l’importance et du rôle socio-politique du volontariat en Europe dans le but de renforcer l’engagement des jeunes dans la société civile.

La planification et la mise en œuvre bénéficient de notre longue expérience dans la gestion de projets européens. En tant que partenaire coordinateur, nous avons mené de 2015 à 2017, ensemble avec 13 fondations et institutions de la société civile, ainsi que des organisations expérimentées dans le domaine du volontariat, établies en Allemagne, France, Grande-Bretagne, Pologne, Espagne et Roumanie, le projet pilote européen « European Voluntary Service for All » (EVS4ALL). Avec le soutien de la Fondation culturelle Allianz, le projet a eu pour but de faciliter l’accès au service volontaire européen existant pour le groupe cible des jeunes défavorisé·e·s.

Lisez ici le manifeste « L’Europe, c’est nous ! Manifeste pour la création d’une nouvelle Europe par le bas » de Daniel Cohn-Bendit et Ulrich Beck, qui a servi de point de départ à cette initiative.